top of page

La Médecine Traditionnelle Chinoise,
"une médecine totale" ( Jacques Lavier, Grasset 1973 ) 

L’art des points dits "de maintien de la vitalité", la moxabustion, les ventouses, la diététique et les exercices de santé (préventifs ou curatifs) composent une science de la vie qui respecte les lois immuables de la Nature dont le but est de maintenir la vitalité et de soutenir la santé. Pratiquée depuis au moins trois millénaires, la médecine traditionnelle chinoise est fiable, juste, efficace et exempte d’effets indésirables car elle s'attache à la personne dans son ensemble ; pas seulement à sa maladie.

 

Une tradition de (au moins) 3.000 ans

La Tradition désigne la transmission continue d'un contenu culturel à travers l'histoire depuis un événement fondateur ou plus encore depuis un passé immémorial, aux temps des transmissions orales et initiatiques. Toutes les sagesses proviennent de l’observation de la nature, de l’astronomie à la microbiologie en passant par la géologie et les mathématiques. Ainsi les Anciens ont relié les cycles des saisons, du soleil, de la lune et des étoiles, au microcosme qu’est le corps humain.

En médecine, le diagnostic et les traitements s’appuient sur les théories Yin-Et-Yang, les trois joyaux Qi (Souffle vital)-Shen (Esprit)-Jing (Essence), les Wu Xing 5 mouvements ou 5 éléments décrit dans le Huangdi Nei Jing (-2800). Je puise aussi des méthodes de traitements dans les Ba Gua du Yi Jing, le plus ancien des Classiques de la pensée chinoise. L’autre pilier de cette Tradition est le Dao De Jing, texte fondateur du Daoisme compulsé par Lao Zi.

Traiter la personne dans son ensemble

La spécificité fondamentale du modèle de la Médecine Traditionnelle Orientale (MTO) est sa prise en compte de la personne dans son ensemble. Avant de procéder aux soins, il est essentiel de déterminer le ou les foyers réels de la maladie.

 

Et même avant cela, il est évident que nous devons comprendre qui est la personne qui s’adresse à nous. Les ressources pour saisir la personnalité du patient comme pour déterminer la racine du déséquilibre est toujours la même depuis les origines :

  • les yeux et oreilles pour observer, écouter et entendre;

  • les doigts pour sentir les pouls;

  • les mains pour rassurer.

Nous prenons en compte différents éléments tel que la température extérieure, le vent, le froid, la chaleur, l’humidité, la sécheresse mais aussi l’alimentation, le sommeil, les rythmes de vie afin d’établir un bilan énergétique en vue d’une thérapeutique. Ainsi, nous pouvons régulariser les énergies externes et internes de l’organisme pour atteindre l’équilibre Yin-Yang nécessaire à la santé.

Prise des pouls et examen de la langue

La méthode principale et fondamentale du bilan énergétique est la prise des pouls. Les Chinois ont au moins 28 idéogrammes pour apprécier un pouls troublé. Dans le monde indien, l'Ayurveda connaît également une technique de prise de pouls appelée Nadipariksha.

Sans les prises des pouls mais aussi sans examen de la langue, il est impossible de faire un traitement strictement adapté, individualisé. Or c’est bien ce qui caractérise une médecine véritablement traditionnelle : un ensemble de méthodes qui permettent de considérer le patient ; de traiter la cause énergétique et pas seulement les symptômes apparents.

Ainsi se soigner selon les principes de la Médecine Traditionnelle Orientale, c’est redonner une nouvelle chance à tout son être de se sentir réuni… sans attendre d’être malade pour prendre soin de soi.

 

Médecine chinoise ou orientale ?

Précisons que la tradition chinoise n’est pas une théologie mais une cosmogonie. Les cinq branches de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) sont :

  • les manipulations externes (acupression, massage, chirurgie);

  • la diététique;

  • la pharmacopée;

  • les exercices internes (respiration, relaxation, méditation);

  • les exercices externes (Tai Qi, Qi Gong).

Étant donné que l’art des aiguilles est à la fois simple (quant aux moyens employés), commode (sans médicament), rapide et sûre (pas d’effets indésirables), elle s’est répandue de façon très rapide dans toute la Chine, au Tibet, en Mongolie puis en Corée, au Japon et au Vietnam.

Les pays européens ont fait la connaissance de cette science à partir du XVIe siècle. Il est intéressant de noter qu’au XXe siècle, lorsque la Chine Républicaine du Docteur Sun Yat-sen puis la Chine Populaire de Mao Zedong marginalisèrent et réprimèrent la médecine traditionnelle au nom de la modernité technologique, celle-ci était tout à fait établie dans toute l’Indochine et à Taïwan. C’est d’ailleurs grâce à cette implémentation hors de la Chine continentale que la Tradition véritable a pu survivre, se développer et continuer son internationalisation. En effet la médecine traditionnelle chinoise, en devenant asiatique, allait connaître un véritable essor jusqu’en Occident par l’intermédiaire notamment de Georges Soulié de Morant. Au même moment Jean Jaurès disait « Être fidèle à une tradition, c'est être fidèle à la flamme et non à la cendre ».

Depuis, de nombreuses études scientifiques modernes tentent de combler les retards en tentant de prouver la matérialité des méridiens ou en persiflant sur l’efficacité d‘une médecine dont les principes actifs seraient non-rationnels puisque non visibles au microscope. Cependant même l’OMS a reconnu et validé l’acupuncture et la moxibustion pour leur grande valeur. L'UNESCO considère aussi qu’il s’agit d’une partie du patrimoine culturel immatériel mondial. La reconnaissance de ces perspectives non-européo-centrées a fait lever un voile sur les pratiques réelles des populations, notamment lorsqu’il s’agit d’apaiser les douleurs.

D’ailleurs les Caisses complémentaires et Assurances Maladies ont bien perçu le phénomène et proposent de plus en plus la prise en charge des frais de soins préventifs.

Médecine Traditionnelle Orientale : une médecine totale

La MTO, ancienne et véritable, que je pratique s’intéresse à la personne qui souffre plutôt qu’aux maladies qu’elle présente. Elle a une vision non-découpée de l’être humain.

 

Chaque individu possède une constitution particulière où les différents éléments interagissent, selon un équilibre qui lui est propre. C'est ce qu'on appelle le terrain ou l’homéostasie. Chez deux personnes, un même symptôme ne relève pas, a priori, d'une même cause, mais d'un déséquilibre propre à chacune d’elle. En tout cas, le mode de réponse thérapeutique saura tenir compte des particularismes de chacun.Pour que la santé se maintienne, l'harmonie doit résider dans chacun des éléments de l'ensemble, ainsi qu’entre les différents éléments. Et sur tous les plans dans l'individu (la chair, le squelette, les muscles et tendons, les réseaux sanguins et lymphatiques, les organes, au niveau énergétique, sur le plan des sentiments et des émotions, au niveau intellectuel, au niveau spirituel) ; et entre l'individu et son environnement.

De plus, les circonstances d’une visite diffèrent d’une personne à l’autre ; le stade de développement d’une maladie aussi. C’est pourquoi la MTO ne traite pas seulement les symptômes, mais la personne, de façon globale afin de traiter le mal à la racine et ne pas se contenter d’arracher les fleurs fanées.

 

Augmenter les prises de conscience plutôt que les doses de médicaments

Se soigner selon les préceptes de la MTO c’est aussi choisir le traitement, préventif ou curatif, qui vous convient le mieux au moment de votre visite.  En effet, depuis une vingtaine d’années, il se remarque une progression considérable de personnes qui viennent consulter, avec bien souvent l’aval de leur médecin de famille, avant que l’état de santé ne se dégrade

 
En traitement préventif …

Il s'agit de maintenir votre homéostasie saine et balancer, de renforcer votre vitalité, d’ajuster les débuts de déséquilibres ou de chasser les faiblesses naissantes dans les méridiens, viscères ou organes afin d'éviter les complications, les douleurs, les maladies. En prévenant les troubles vous continuer de renforcer votre capital de vie.

… ou bien en traitement curatif

La MTC est utilisée en traitement thérapeutique pour les maladies chroniques comme pour les douleurs récentes. À chaque fois une méthode de soin totalement adaptée à votre situation unique du moment vous sera proposée.

 

La Médecine Traditionnelle Orientale n’est pas un ensemble de recettes.
Elle est une vision du monde, de la vie et de l’Homme.
Elle permet de relier les signes cliniques du patient avec ce qu’il est, sa constitution, son tempérament, sa psychologie, son vécu.
Elle vous aide à retrouver la santé et à la garder !

Il est important de préciser que si les soins énergétiques et thérapies énergétiques complètent harmonieusement les traitements conventionnels, ils ne remplacent pas une consultation chez le médecin, ni ne se substituent en rien aux diagnostiques et aux traitements médicaux. Cette pratique non conventionnelle et non médicale au sens admis par la loi française s’inscrit dans un cadre à visé de Bien Être uniquement. Elle se caractérise par une relation d’aide et d’accompagnement de la personne. Les soins énergétiques ne posent pas de diagnostics médicaux et ne se substituent en aucun cas à un traitement médical. Aucune prescription médicale ne sera effectuée. Dans tous les cas, il est recommandé de consulter son médecin traitant.

Les termes « MTC », « médecine traditionnelle Orientale/ Chinoise », « Thérapie », indiqués sur le site francoisperrinet.com sont différents termes utilisés en synonyme du terme «  bien-être » et à but non médicalisé. Il s’agit de soins de bien-être conformément à la loi du 30 avril 1946, au décret n° 60665 du 4 juillet 1960, à l’article L489 du code de la santé publique et au décret n° 96-879 du 8 octobre 1996.

 

La confidentialité la plus complète des échanges de la personne reçue est garantie. La pratique se fait avec professionnalisme et respect de tous.

bottom of page